dsc-0019-copie.jpg

             La cuisine moléculaire également appelée « cuisine de laboratoire » ou « cuisine du XXIème siècle » est innovante vis-à-vis de ses plats qui attirent l’œil. Elle diverge particulièrement de la cuisine dite « traditionnelle » qui utilise des matières premières, tandis que cette nouvelle discipline use de nombreux additifs alimentaires. Elle est issue de la gastronomie moléculaire qui est un domaine scientifique étudiant les phénomènes culinaires qui surviennent lors de l'élaboration de plats, qui participe au progrès de la cuisine.  Cette dernière a donné des connaissances qui ont permis de créer la cuisine moléculaire. Les recettes de cette nouvelle cuisine sont élaborées dans un laboratoire, avec des techniques particulières. Celle-ci permet ainsi de créer de nouvelles recettes étonnantes qui jouent sur les textures, les couleurs, les formes et les sensations.
             La cuisine moléculaire est un phénomène nouveau dans le monde culinaire, ces dernières années on a vu apparaître de nombreux plats moléculaires dans les cartes de restaurants réputés. L'extension de cette discipline a vu l'émergence des pionniers de la profession qui sont de grands chefs. En effet, avec trois étoiles au guide Michelin, Thierry Marx, en France ou encore Ferran Adrià, en Espagne doivent leur renommée à cette spécialité. Sur les 1000 restaurants gastronomiques d'Europe entre 20 et 30 sont exclusivement moléculaires. Mais, la cuisine est un domaine dans lequel les nouveautés culinaires, suscitent tout d'abord de l'intérêt puis développent ensuite, une controverse. La cuisine moléculaire n'a pas échappé à la règle. En effet, celle-ci divise le monde scientifique, opposant les pour et les contre. Cet antagonisme a entraîné l'ouverture d'un débat, afin d'évaluer les risques possibles sur notre organisme liés à la consommation d'additifs alimentaires.
            C'est le journaliste gastronomique, allemand, Jörg Zipprick qui est le premier à dénoncer les pratiques de la cuisine moléculaire. Effectivement, il fait part de l'excès des additifs alimentaires dans les recettes moléculaires qui sont nocifs pour la santé. De plus, il évoque ainsi toute la spéculation qui entoure ce genre culinaire. Tandis que Hervé This quant à lui affirme qu'élaborer une crème anglaise sans œuf peut réduire le risque d'intoxication alimentaire, qui peut être contracté dans les restaurants. Elle permet également d’éviter les allergies aux œufs en substituant ceux-ci par un autre composé de même propriété.

            Nous allons donc nous interroger sur les méfaits que peut causer la cuisine moléculaire à l'échelle de notre organisme à travers notre problématique qui est : "La cuisine moléculaire ne met-elle pas en péril notre santé ?"
              Pour répondre à cette question, dans un premier lieu, par le biais de l'étude de la "gastronomie moléculaire", nous rassemblerons les éléments qui ont permis de fonder les termes de notre sujet. Ainsi, nous pourrons définir le terme de cuisine dite "moléculaire", qui met en place un plan pour favoriser son développement. Enfin, nous présenterons les grands chefs dont la pratique de cette discipline a fait leur renommée.
              Dans un second temps, nous traiterons différentes techniques qui servent à l'élaboration de plats moléculaires qualifiés "d'œuvres d'art". Pour se faire, nous présenterons divers procédés qui servent à la réalisation moléculaire . Enfin, nous réaliserons des expériences qui mettent en pratique la sphérification et la cristallisation de fleurs.        
         Dans un troisième temps,  nous présenterons les méfaits que peut causer la cuisine moléculaire sur notre organisme. Afin d'illustrer la controverse qui s'articule autour de la cuisine moléculaire, nous prendrons le cas d'une affaire sanitaire survenue dans l'un des restaurants moléculaires les plus fréquentés. C'est la raison pour laquelle, nous parlerons des additifs alimentaires. Pour cela, nous aborderons deux cas particuliers et des additifs dangereux pour la santé. Puis après avoir expliqué l'additif alimentaire appelé carraghénane, nous prendrons l'exemple des carraghénanes dit "dégradés" qui sont à l'origine de dommages.

 
              

              

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

hhh.jpg