Affaire The Fat Duck

              Le 24 février 2009, The Fat Duck, meilleur restaurant du monde, d'après un magazine britannique a dû fermer pendant 15 jours. En effet, une quarantaine de clients s'étaient plaints de diarrhées et de vomissements pendant deux-trois jours, après un repas dans ce restaurant situé à Bray-on-Thames, au Royaume-Uni.

              The Fat Duck est un restaurant moléculaire à trois étoiles au guide Michelin et son chef est Heston Blumenthal. Le restaurant a été inspecté par la HPA (Health Protection Agency c'est-à-dire l'agence de la protection de la santé). Les membres de cette agence ont tout analysé de la cuisine aux fournisseurs, mais rien n'a été trouvé de suspect. L'affaire ayant pris de l'ampleur avec la presse, le nombre de plaintes passent de 40 à 529. Le 12 mars, le restaurant rouvre. Il a toujours une clientèle abondante même s'il a dû annuler 800 réservations. Une semaine plus tard, le chef déclarait «que trois membres de son équipe et cinq clients avaient été déclarés porteurs du norovirus». C'est un virus actif en hiver qui se diffuse facilement au contact de nourritures ou de personnes infectées. De plus, il provoque les mêmes effets que ceux des plaignants c'est-à-dire vomissements diarrhées. La HPA n'a rien confirmé et n'a pas trouvé l'origine de la maladie car Le norovirus n'a été trouvé que sur moins de 1 % des personnes qui se sont plaintes.

             La cuisine moléculaire s'éloigne de la cuisine traditionnelle par un usage systématique d'additifs alimentaires, indispensables aux créations les plus spectaculaires. Ces substances sont parfaitement comestibles et réglementées au sein de l'UE selon des doses maximales indiquées. A fortes doses, certains additifs alimentaires ont des effets laxatifs reconnus. D'autres peuvent provoquer des brûlures d'estomac. La question des additifs n'a pas été posée sur l'affaire The Fat Duck.

              Ce cas de personnes malades après un repas dans un restaurant moléculaire, n'est pas le premier. Un autre problème est déjà intervenu dans un autre restaurant El Bulli en Espagne. Son chef Ferran Adria est considéré comme l'une des 100 personnes les plus influentes du monde d'après le Times, il détient aussi trois étoiles au guide Michelin. El Bulli est parmi les meilleurs restaurants au monde. Néanmoins, des clients sont tombés malades 2 jours suivant leurs repas dans celui-ci, et avouent que leur «organisme n'est pas fait pour avaler tant de produits chimiques à la fois».

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×